Phare de la Martre

La Gaspésie, c'est là que j'ai eu l'idée de mon projet photo en 2007. C'est aussi l'endroit au Québec où il y a la plus grande concentration de phares : 14 d'entre eux, de Métis à Carleton.

Phare de La Martre

Le phare de la Martre est l'exemple parfait d'une visite de phare conviviale. Indications routières, stationnement à deux pas du phare, boutique, visite guidée, petit musée. Tout y est pour la visite touristique sans soucis.

Mais cette facilité n'empêche pas qu'il est très intéressant à visiter.

Construit en 1906, juste avant la popularisation des phares en béton, il a été sauvé in extremis de la destruction dans les années 80 par Yves Foucreault. Entièrement rouge, sauf pour une ligne blanche verticale face au fleuve, c'est le plus grand phare tout en bois du Saint-Laurent.

Il a conservé son système de rotation d'origine, avec un poids attaché à un câble.

Phare de La Martre

Une autre particularité du phare de La Martre est qu'il est au cœur du village, tout près d'une église. On raconte qu'il y avait une inquiétude de la part du curé sur la hauteur qu'aurait le phare par rapport au clocher. Est-ce qu'un bâtiment païen peut s'élever plus haut qu'une église? Finalement (photo à l'appui), c'est le clocher de l'église qui est resté maître en la matière.

Phare de La Martre

Marc-Antoine Charlebois, le directeur général du musée des phares était sur la route lorsque je suis passé, mais depuis, nous avons eu la chance de nous rencontrer lors de l'AGA des gestionnaires de phares. Encore dans la vingtaine, c'est du sang neuf très apprécié pour la conservation du patrimoine maritime québécois!

Phare de La Martre
Phare de La Martre
Phare de La Martre
Phare de La Martre

Voir plus dans Phare de La Martre

gaspésie la martre lighthouse

Partager: Twitter Facebook Pinterest Tumblr Google+